Martin Wittek

(1929)


21.02.1929
: naissance à Istanbul (Turquie). Humanités gréco-latines à l'Athénée communal de Schaerbeek (Bruxelles).
1953
: doctorat en philosophie et lettres (philologie classique) à l'Université libre de Bruxelles.
01.03.1957
: bibliothécaire temporaire à la Bibliothèque royale de Belgique, attaché à la Section des Manuscrits.
01.01.1958
: bibliothécaire-bibliographe à titre définitif.
01.04.1965
: premier assistant.
01.03.1967
: chef de travaux.
01.01.1969
: conservateur de la Section des Manuscrits, dont il assurait de facto la responsabilité depuis le 01.10.1963.
01.06.1971
: chef de département.
01.05.1973
: conservateur en chef ad interim de la Bibliothèque royale de Belgique.
01.06.1977
: conservateur en chef à titre définitif.
31.08.1990
: admis à la retraite.
1959-1989
: assistant, puis chargé de cours à l'Université libre de Bruxelles et à la Vrije Universiteit Brussel : paléographie grecque (en français et en néerlandais) et paléographie latine (en néerlandais), dans le cadre de la section de philologie classique.


Membre d'honneur de l'Association internationale de Bibliophilie.

Martin Wittek se consacre depuis cinquante ans à l'étude, principalement codicologique, des manuscrits en écriture grecque et latine de l'Antiquité à la Renaissance. De lourdes charges administratives, ainsi qu'un enseignement en deux langues, ne l'ont pas empêché de poursuivre des travaux scientifiques.

En 1959, avec l'accord de François Masai, il créa le Bulletin codicologique et assuma le secrétariat de rédaction de Scriptorium de 1960 à 1965. En assistant François Masai, puis seul, il supervisa la publication des Manuscrits datés conservés en Belgique, tout en prenant une part progressivement croissante dans la rédaction des notices, la correction des épreuves et la préparation des planches. Il poursuit actuellement des recherches sur les papiers des manuscrits médiévaux.

© CIC, 5 November 2002