François Masai

(1909-1979)

10.01.1888
: naissance à Roux. Humanités au collège de Binche.
16.11.1939
: doctorat en philosophie et lettres (philosophie) à Bruxelles (jury central).
15.12.1939
: stagiaire à la Bibliothèque royale de Belgique.
22.01.1941
: bibliothécaire de première classe.
1946
: cofondateur et administrateur de la revue Scriptorium avec Camille Gaspar et Frédéric Lyna.
01.12.1952
: conservateur adjoint à la Section des Manuscrits.
22.04.1958
: conservateur de la Section des Manuscrits.
13.04.1961
: chargé du cours d'histoire de la philosophie du Moyen Âge à l´Université libre de Bruxelles.
15.10.1964
: démissionne de ses fonctions à la Bibliothèque royale.
07.07.1967
: cofondateur et président du Centre International de Codicologie, initialement Centre de Codicologie.
1968-1970
: professeur à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Lille.
12.09.1979
: décès à Schaerbeek (Bruxelles).

" Sur le plan théorique, il est de ceux qui se sont le plus dépensés pour constituer la codicologie en une science indépendante " (Pierre Jodogne, " François Masai, codicologue ", in Miscellanea Codicologica F. Masai, Dicata MCMLXXIX, Gand, E. Story-Scientia, 1979, tome I, p. XLIX.) et d'établir la distinction entre cette science, celle de l'archéologie des livres, et les domaines de la paléographie, de l'épigraphie, de la papyrologie, de la diplomatique, etc.

Professeur d'histoire du Moyen Âge, d'histoire de Byzance et d'histoire du christianisme, spécialiste du monachisme et membre du comité de direction de la revue Byzantion, il s'était donné pour impératif de " ne pas dissocier l´histoire des idées de celle des textes qui les expriment ".

En collaboration avec Martin Wittek, il surveilla l'exécution et assura la publication
des catalogues de Manuscrits datés conservés en Belgique.
Il apporta son soutien au Bulletin codicologique dès sa création en 1959, en acceptant de le rattacher à Scriptorium et en lui apportant une collaboration importante et assidue.

Portrait : photographe anonyme (DR).

© CIC, novembre 2002